Musée du Louvre - Département des Arts Premiers

Paris France 2000
Wilmotte & Associés - Musée du Louvre - Département des Arts Premiers

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Établissement Public du Grand Louvre

Architecte : Wilmotte & Associés SA
BET : Inex, Cofer
Acousticien : Xu Acoustique
Économiste : Marc Vareille

Surface du projet : 1 400 m²

Description

Programme
Aménagement et muséographie dans le Pavillon des Sessions abritant le département des Arts Premiers.

Présentation du projet
En 1996, le Président Chirac annonce la création d’un musée des Arts Primitifs qui regroupera les collections du Musée National des Arts d’Afrique et d’Océanie, et celles du laboratoire d’ethnologie du Muséum National d’Histoire Naturelle.
En avril 2000, les arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques entrent au Musée du Louvre. Le Pavillon des Sessions, situé entre l’aile de Flore et l’aile Denon, dans la partie sud du Palais du Louvre, abrite près de 120 sculptures choisies.
En s’inscrivant dans la cohérence architecturale du Louvre, Jean-Michel Wilmotte a pris le parti de la sobriété. L’enjeu premier du projet consistait à redonner vie à cet espace, à l’adapter aux oeuvres tout en respectant la dimension historique du bâtiment.
La répartition des oeuvres par aire géographique s’est naturellement imposée. Dans ces espaces simplifiés et ouverts, le passage d’une aire géographique à l’autre n’est signalé que par les variations naturelles de la volumétrie. Cette absence de cloisonnement offre un espace fluide quand la géométrie même du lieu incite à un parcours progressif. Une harmonie réduite de matériaux (bronze, pierre et verre) contribue à l’unité, à la pureté et à la clarté du lieu.
Devant les vastes fenêtres qui ponctuent l’espace sont fixés des écrans en maille de bronze argenté. La lumière naturelle, ainsi tamisée, baigne l’ensemble créant une atmosphère apaisante. Elle est renforcée, ponctuellement, par une lumière artificielle qui souligne l’architecture. Des volumes vitrés minimalistes et des podiums de bronze aux lignes pures, offrent des espaces de présentation aérés, de simples lames de verre suspendues protègent certaines sculptures. Mises en lumière grâce à un système mobile qui permet d’installer des sources halogènes basse tension en tous points de l’espace, les oeuvres s’offrent aux visiteurs dans toute leur dimension.
A proximité de l’espace de présentation des oeuvres, un espace multimédia dit d’interprétation, pourvu d’une douzaine d’écrans interactifs, permet à tous ceux qui le souhaitent d’accéder, de façon ludique, à des informations sur l’histoire des objets, leur contexte, leur usage, la société qui les a produits.

Galeries d'images