Musée d'Art islamique de Doha

Doha Qatar 2008
Wilmotte & Associés - Musée d'Art islamique de Doha

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : État du Qatar

Architecte : Pei Partnership Architects
Architecte d’intérieur et muséographe : Wilmotte & Associés SA
Pilote du chantier : Turner Projacs
Économiste : Davis Langdon France
Signalétique : Ent design
Ingénieur multimédia : SG Conseil
Cuisiniste : Plan consultant
Ingénieur protection du bâtiment : Sda Protec
Éclairagiste : Isometrix Lighting and Design
Ingénieur fluides : JBB Surface aménagée 5 250 m² (sur 45 000 m² de bâtiment)

 

Programme
Aménagement intérieur et muséographie des salles d’exposition dans le bâtiment conçu par l’architecte sino-américain I. M. Pei. Création d’un mobilier spécifique pour les salles d’exposition, les salles didactiques.

Description

Aménagement intérieur et muséographie des salles d’exposition dans le bâtiment conçu par l’architecte sino-américain I. M. Pei. Création d’un mobilier spécifique pour les salles d’exposition, les salles didactiques. Le musée d’Art islamique, au sud de la Corniche de Doha, est un projet réalisé par les architectes I. M. Pei et Jean-Michel Wilmotte (muséographie des salles d’exposition, signalétique du bâtiment et conception du mobilier) pour l’Émir du Qatar. Sur un espace de 45 000 m², 5 250 m² sont réservés aux expositions permanentes et 700 m² aux expositions temporaires. Les visiteurs pourront venir admirer la collection nationale d’art islamique. Jean-Michel Wilmotte a mis l’accent sur la flexibilité de l’installation qui pourra évoluer au fur et à mesure des nouvelles acquisitions ou des changements de présentation. Connu pour la clarté de sa conception géométrique, pour sa maîtrise de la lumière et des matériaux, Ieoh Ming Pei trouve à Doha une collaboration exemplaire avec les aménagements intérieurs de Jean-Michel Wilmotte. Conçues comme des «boîtes noires» sans éclairage naturel, les galeries sont très littéralement faites pour permettre aux visiteurs d’apprécier des objets d’origine utilitaire. Les vitrines créées par J-M Wilmotte, s’effacent et flottent dans l’air pour la meilleure mise en valeur des oeuvres. Jean-Michel Wilmotte a su non seulement donner une visibilité à ces objets, mais aussi, d’un commun accord avec les responsables sur place et avec I. M. Pei, leur rendre toute leur noblesse d’oeuvres d’art. La solidité et la subtilité de ses aménagements s’imposent là où Pei recherche ce qu’il appelle « l’essence de l’architecture islamique ».

Galeries d'images