Mobilier urbain des Allées Jean Jaurès

Nîmes France 2013
Wilmotte & Associés - Mobilier urbain des Allées Jean Jaurès

Fiche technique

Concours, projet lauréat
Maître d’ouvrage : Ville de Nîmes
Maîtrise d’œuvre : Wilmotte & Industries


Programme :
Aménagement de plus d’un kilomètre et demi d’allées en plein cœur de Nîmes et création du mobilier urbain : bancs, lampadaires, kiosques...

Description

L’intervention se situait sur un site auparavant envahi par la voiture et qui disposait d’un éclairage routier sans hiérarchie. Le principe du projet a été d’apaiser les circulations du site, de réduire la place de la voiture et d’organiser des circulations douces. Le terre-plein central, auparavant parking sauvage, a été reconquis en tant qu’espace piéton.  En s’appuyant sur la structure paysagère existante, le projet des allées Jean Jaurès a proposé une connexion entre les jardins de la fontaine et la ville, une ligne nord/sud mais aussi entre les quartiers de l’est et de l’ouest des Allées.
L’agence Wilmotte a conçu spécialement pour Nîmes tout un ensemble d’éléments de mobilier urbain. Sur le vaste chantier de plus d'un kilomètre et demi de long, les Nîmois ont découvert, en avant-première, ce que deviendraient (en 2012) leurs nouvelles Allées Jean-Jaurès. Validé in situ avec le sénateur maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, le mobilier urbain et le revêtement qui allaient constituer  le décor de ce lieu emblématique de la ville a été présenté à la population par l’équipe de designers de l’agence : les containers, poubelles, portes vélos, supports motos, banc et éclairages, qui allaient baliser cette célèbre artère étaient enfin dévoilés. Toute la gamme a été spécialement créée pour Nîmes et notamment les bornes bicolores délimitant les pistes cyclables (conçues pour la première fois à destination des malvoyants) ou le double lampadaire, destiné à éclairer tout à la fois les piétons et les voitures.

Les luminaires, dynamiques et légers, ont été pensés pour s'intercaler harmonieusement entre les platanes. L'architecte, qui développe depuis quelques années le concept « d'architecture des villes », une approche novatrice du traitement des espaces urbains, s’est inspiré pour ces Champs-Elysées locaux, des Ramblas de Barcelone, avec des lieux nets et clairement identifiés.

Les Nîmois avaient pu tester les trois modèles de banc contemporain qui allaient désormais occuper la partie centrale de l'allée. Le mobilier et les différents enrobés ont brillamment passé le test grandeur nature.

Le long de l’axe, deux espaces sont définis : d’une part, les trottoirs en lien avec le front bâti, les terrasses et la voie et d’autre part le terre-plein central défini par les plantations existantes et converti en promenade piétonne.
L’éclairage accompagne la structure du projet et propose deux ambiances distinctes, sur les trottoirs et les voies et sur le terre-plein central. L’éclairage fonctionnel est installé dans l’alignement des arbres renforçant les lignes directrices du projet.
Le lampadaire Bodega posé sur l’alignement des arbres (tous les 2 arbres) au niveau des trottoirs, a été conçu spécialement pour le projet. Afin de permettre un bon éclairage, la hauteur du mât a été baissée pour sortir de la frondaison et le bras a été allongé pour permettre l’éclairage de la voie. L’ampoule a été choisie pour offrir un éclairage chatoyant.
Sur le terre-plein central, les lampadaires Eden proposent une interprétation contemporaine de la lanterne ancienne, avec un éclairage indirect, donnant un très bon confort visuel, propice à la promenade.  
La teinte choisie pour le mobilier permet son intégration discrète en laissant le premier rôle à la lumière.
L’éclairage accompagne aussi des usages spécifiques : les traversées piétonnes (baguettes lumineuses), les alcôves (petits salons urbains) profitent d’un éclairage intimiste, certains arbres sont aussi mis en valeur par la présence de spots au sol. L’incrustation des leds sur des placettes minérales reprend le dessin des constellations, prenant comme référence la feuille des micocouliers, les façades rétro-éclairées des modules  de kiosques et des sanitaires proposent des véritables boîtes de lumière sur le terre-plein central.

Galeries d'images

En relation