Caserne Gouraud

Soissons France 2015
Wilmotte & Associés - Caserne Gouraud

Fiche technique

Concours, projet lauréat

Maître d’ouvrage
Communauté d’agglomération du Soissonnais

Équipe de maîtrise d’oeuvre
Architecte en chef et concepteur global : Wilmotte & Associés SA
Paysagiste : Neveux-Rouyer
Bureau d’études : Infra Service
BET gestion des flux de circulation : STC

Superficie
13 ha

Calendrier
Début du projet en 2001
Tranches 1 et 2 livrées
Tranche 3 en chantierTranche 3 en chantier


Programme
Restructuration et réaménagement d’une caserne en milieu de ville comprenant : 60 000m² de bureaux, un centre d’information, 50 000m² de logements, un conservatoire de musique - auditorium (5 000m²), une clinique et des équipements médicalisés (5 000m²), une maison de retraite médicalisée et 10 000m² de parkings collectifs.

Description

L’ancienne caserne Gouraud située dans le centre historique de Soissons où se dresse la haute façade de l’abbaye Saint-Jean-des-Vignes va devenir un parc tertiaire de 40 000 m² de bureaux au sein d’un nouveau quartier du centre-ville de Soissons. La caserne Gouraud pouvait abriter plus de deux mille hommes sous les drapeaux. Deux alignements au carré de bâtiments militaires encadrent une esplanade de 100m de long. La caserne a été libérée par l’armée en 1993.

L’espace Gouraud s’étend sur 13 ha. L’ancienne place d’armes, au centre, est transformée en une vaste esplanade engazonée comprenant une pièce d’eau. De chaque côté, cinq bâtiments accueillent des bureaux et des commerces. En bordures des voies se trouvent des logements. En façade, coté boulevard Jeanne d’Arc, les deux pavillons d’accueil, après réhabilitation, sont destinés à la promotion du site pour l’un, et lieu de formation pour l’autre. Un hôtel se situera également à l’entrée du parc. A son extrémité, en vis-à-vis de Saint-Jean-des-Vignes, sera construit le futur conservatoire intercommunal de musique. Cet aménagement d’envergure va transformer radicalement le quartier.

Le projet s’articule autour de l’ancienne place d’armes, vaste esplanade centrale du terrain militaire. Engazonnée et conçue pour faire fonction de bassin d’orage, elle ouvre désormais une perspective sur les flèches gothiques de l’abbaye de Saint-Jean-des-Vignes.
Le passé militaire du site a influencé le travail de l’architecte, les bâtiments ont été rehaussés pour leur donner de meilleures proportions. Les bâtiments reprennent les éléments typologiques des pavillons de la caserne avec des toits à double pentes et des façades claires.

Galeries d'images