Le Carré et les Jardins Richaud

Versailles France 2015
Wilmotte & Associés - Le Carré et les Jardins Richaud

Fiche technique

Maîtrise d'ouvrage : SCI Les Allées Richaud
Maîtrise d’ouvrage déléguée : OGIC

Architecte : Wilmotte & Associés SA
ACMH : 2BDM Architectes
Paysagiste : Neveux Rouyer
BET structure : Scyna 4
BET VRD : Setu
BET acoustique : AVLS
BET fluides et thermique : M.B.E
Économiste : DAL
Bureau de contrôle : Batiplus
BET sol : Fugro

 

Superficies :
Réhabilitation MH : 13 900 m²
Bâtiments neufs : 7 800 m²
Jardins ouverts au public : 10 000 m²

Calendrier
Études : juil. 2010 - déc. 2011
Chantier bâtiments : déc. 2011 - sept. 2014
Chantier VRD : déc. 2011 - déc. 2014
Inauguration : avril 2015

Le projet a reçu un Prix spécial du jury (ex aequo) aux Pyramides d’Argent IDF 2015.

 

Description

Programme
Le projet comprend la restauration de l’ancien hôpital royal de Versailles et la construction d’immeubles de logements, de bureaux, de commerces, d’une crèche et d’un espace culturel

Description
Conçu par l’architecte Charles-François d’Arnaudin et bâti entre 1781 et 1859, l’hôpital Royal de Versailles a été laissé à l’abandon après le transfert des activités hospitalières vers le site de Mignot, en 1981.

 

Le Carré Richaud
L’édifice principal en “H” a été entièrement réhabilité. La restauration mettant en valeur les parties classées (toitures, façades, oratoire et escaliers monumentaux) a été assurée par l’architecte en chef des monuments historiques, Frédéric Didier. La restructuration intérieure, permettant d’accueillir le nouveau programme de logements de standing et de services ouverts au public, a été conçue, quant à elle, par l’agence de Jean-Michel Wilmotte. L’aménagement de 66 appartements et des espaces communs a fait l’objet d’un travail de grande qualité, en respectant les caractéristiques remarquables du bâtiment existant.

 

Les Jardins Richaud
Conçus par l’agence Wilmotte & Associés, trois bâtiments neufs articulés autour d’un jardin central, ont été implantés entre le monument historique et le lycée Hoche. Les volumes et gabarits des nouveaux bâtiments respectent la réglementation architecturale et s’insèrent harmonieusement dans le tissu
urbain. Les lignes de composition particulièrement rigoureuses soulignent et accompagnent le dessin de l’ancien hôpital. Des éléments caractéristiques de l’architecture versaillaise (bossage, lucarnes) ont été réinterprétés dans une écriture plus contemporaine.

 

 

 

Galeries d'images